MOON 390 - 330A

Banc D'Essai MOON 390 & 330A

27/09/2019
Tout en classe et en élégance

Avec le 390, Simaudio – marque derrière les produits MOON - propose son préampli stéréo le plus abordable. Pourtant, celui-ci déborde de fonctionnalités puisqu'il est également un DAC Hi-res, un lecteur de musique réseau avancé et possède la connectique la plus complète pour gérer des sources tant audio que vidéo. C'est un appareil résolument haut de gamme et audiophile dans l'âme qui ne fait aucune impasse sur le confort d'utilisation.

Nous l'avons associé au 330A qui est le plus petit parmi les blocs de puissance du constructeur canadien, mais n'en demeure pas moins d'une qualité de conception extrêmement propre et soignée.

Simaudio est un constructeur canadien connu pour ses électroniques HiFi toujours d'une réalisation impeccable. Il est d'un grand perfectionnisme en ce qui concerne le dessin des circuits, la qualité et le choix des composants, la précision d'assemblage de ses appareils. Il possède ses propres unités de production intégrées à son siège et son centre de recherche à Boucherville au Québec de façon à maîtriser intégralement sa chaîne de production. Pour Simaudio la haute qualité de ses produits doit rimer avec pérennité. Il privilégie des fournisseurs et sous-traitants qui ont la même philosophie. La durabilité est un élément essentiel pour le constructeur québécois et la meilleure preuve de cet engagement est qu'il n'hésite pas à garantir ses produits 10 ans, soit une durée totalement hors-norme même dans le secteur de la HiFi haut de gamme.

Pour autant, le fabricant n'est absolument pas un constructeur ancré dans le passé qui refuse le modernisme sous prétexte que ses produits, conçus pour durer, s'inscriraient hors du temps. Le 390, un de ses derniers modèles en est la démonstration.

 

Un préampli stéréo et lecteur réseau Hi-res qui vise l'universalité

Le MOON 390 est un préampli stéréo haut de gamme qui intègre une section de conversion Hi-res et un lecteur de musique en réseau. Sa connectique et ses possibilités sont particulièrement riches. Si sa façade demeure relativement épurée et n'accueille qu'une prise jack pour casque jusqu'à 600 Ω, il en va tout autrement de son panneau arrière. Ce dernier comporte pour commencer trois entrées audio analogiques dont une symétrique sur embase XLR et une Phono dont on peut choisir la sensibilité pour cellule MM ou MC, mais aussi ajuster le gain, l'impédance, la capacitance et la courbe d'égalisation. Viennent ensuite quatre entrées audionumériques, optique TosLink, coaxiale sur RCA, USB-Audio (type A et type B) et AES/EBU qui peuvent accepter des flux jusqu'en PCM ou MQA 32 bits/384 kHz et en DSD256 (1 bit échantillonné à 11,2896 MHz). S'ajoutent pas moins de quatre entrées HDMI et une sortie HDMI CEC/ARC (Audio Return Channel) capable de faire transiter les signaux vidéo. Pas de traitement vidéo donc, on est bien là sur un appareil HiFi. Il est en outre possible d'intégrer le 390 à un système de pilotage domotique grâce à ses liaisons IR, Trigger 12V et SimLink. Le MOON 390 possède aussi un récepteur Bluetooth, un port USB Host, deux prises réseau Ethernet et deux antennes Wi-Fi. La paire de connectiques RJ45 permet de refaire transiter l'accès à internet à un autre appareil sans retirer un câble depuis la box. Pour le WiFi, Simaudio a intégré une seconde antenne pour assurer une stabilité maximale de la connexion sans fil. Enfin, ses sorties préampli sont doublées, en asymétrique sur RCA et en symétrique sur XLR.

 

 

Le lecteur réseau intégré au 390 est exclusif et conçu par Simaudio lui-même, ce qui est relativement rare, même dans la HiFi haut de gamme, et mérite d'être souligné. Il s'agit d'un module MiND (Moon intelligent Network Device) de seconde génération. Il est capable de lire et streamer des fichiers jusqu'à la plus haute résolution, c'est-à-dire en PCM 32 bits/384 kHz ou DSD256. Il donne accès aux webradios, aux services de musique en ligne les plus audiophiles (Tidal Masters, Deezer Hi-Fi, Qobuz Sublime+ et HiResAudio). Il est en outre ROON Ready qui, à nos yeux et nos oreilles, représente aujourd'hui le système le plus convivial et performant pour lire des fichiers de musique depuis un réseau local.

Pour effectuer ce travail de streamer, le module MiND2 du 390 utilise une puce FPGA programmée par Simaudio, associée à des convertisseurs ESS Sabre PRO. La conception des circuits de l'appareil est particulièrement propre et soignée, à partir de composants de premier ordre, épaulés par une très sérieuse section d'alimentation à découpage totalement blindée pour éviter toute interférence avec le précieux signal audio.

 

Un ampli de puissance discret, mais d'une qualité de conception exemplaire

L'amplificateur de puissance MOON 330A reprend exactement les mêmes dimensions et le même dessin de châssis que le 390. Son boîtier est constitué d'épais panneaux d'aluminium avec une façade usinée atteignant 1 cm d'épaisseur et des flancs en fonte portant des ailettes sur toute leur longueur pour assurer une bonne dissipation et stabilité thermique.

Cet ampli peut être attaqué en asymétrique par ses prises RCA ou en symétrique par les embases XLR depuis son panneau arrière. Il développe 2 x 125 watts sous 8 ohms. Cette puissance est doublée sous 4 ohms et passe à 2 x 250 watts ce qui démontre ses excellentes capacités en courant. Il est également possible de l'utiliser en monophonie en mode ponté (ou bridgé). Il délivre alors 400 watts sous 8 ohms. Pour atteindre de telles performances le MOON 330A intègre un transformateur d'alimentation généreux, de 400 VA, associé à un banc de capacités de filtrage totalisant 80 000 µF.

Ses transistors de puissance sont des modèles spécifiques à Simaudio. Ils fonctionnent pour chaque canal en configuration double push-pull en classe A/B avec une tension de polarisation assez élevée (classe A jusqu'à 5 watts).

 

 

Un ensemble très sûr et d'un grand raffinement

La qualité de construction du 390 et du 330A inspire immédiatement confiance quant à la pérennité de ces produits. L'utilisation est également très agréable. Les commandes du 390, dont le statut est repris sur le grand afficheur central, sont simples. L'appli de pilotage des fonctions réseau - réalisée à 100% par Simaudio, on tient à le dire - est fort conviviale aussi bien sur iOS que sur Android, et la télécommande, relativement sobre, mais complète, a beaucoup de classe.

Il se dégage rapidement à l'écoute de ces deux électroniques un grand raffinement et beaucoup de finesse. La restitution sonore n'est absolument pas typée. Elle n'impose pas des graves dévastateurs, un médium haut en couleur ou des aigus ultra incisifs. Elle est claire, pure et surtout d'une très grande fidélité.

 

 

Sur l'enregistrement live à l'Olympia en 1981 des Feuilles Mortes d'Yves Montand le système MOON donne un magnifique sentiment de sincérité et proximité. La présence du chanteur est d'un réalisme enchanteur. Plusieurs voiles semblent avoir été retirés entre l'artiste et l'auditeur. Mais cette présence ne s'exprime absolument pas de façon artificielle par un phénomène de projection vers l'avant. Au contraire, la scène sonore reste parfaitement cadrée, sans débordement. Les accents gutturaux, les roulements de "R" d'Yves Montand, malgré la signature acoustique du microphone utilisé lors de la captation, ne se traduisent pas par des sonorités ronronantes ou pâteuses. Le son reste léger et aérien. La mise en perspective avec le piano, la batterie qui joue de ses balais feutrés, les petits bruits de la salle et du public, l'acoustique de ce lieu mythique de la scène musicale parisienne... est extrêmement réussie. Sur l'album On Every Street de Dire Straits et le morceau Fade to Black l'ambiance façon live de la prise de son est à nouveau admirablement mise en valeur par le léger effet de réverbération sur les cymbales batterie. L'image stéréophonique a énormément de relief tout en en restant dans des proportions réalistes. La différentiation des différents plans et strates du mixage et très bien dosés sans pour autant tomber dans le travers de faux effets surround ou vaporeux. Il y a du poids, de l'assise, beaucoup de profondeur sur le jeu de l'orgue électronique et de la basse, mais là encore pas de lourdeur. Le son a de l'ampleur, mais pas d'embonpoint. Il conserve toute sa fraîcheur et sa légèreté.

On retrouve cette propreté, cette légèreté et cette force sur l'introduction de No Ways Tired de l'album du même nom de Fontella Bass. Les MOON 390 et 330A scandent magistralement le rythme. Les percussions sont précises, sans bavure. La trompette et même le piano s'amusent à faire d'étonnants vibratos. La ligne mélodique de chacun est d'une superbe lisibilité, jusqu'à l'entrée de la chanteuse avec sa voix douce et chaude qui chaloupe entre de puissantes montées vocales et des airs de balade aux accents soul.

Là est la force de ce système MOON : ne rien enlever et ne rien ajouter. Avec lui la musique est à la fois pure, pleine et entière. Le préampli/streamer 390 et l'ampli 330A ne cherchent pas à forcer l'admiration par des effets démonstratifs, mais ils sont admirables par leur justesse, leur parfait équilibre, leur fidélité à la musique.

 

 

Caractéristiques

Préampli/lecteur réseau 390

Type préampli stéréo, lecteur réseau, DAC, ampli casque

Module réseau MiND intégré Roon Ready, Tidal Masters, Deezer Hi-Fi, Qobuz Sublime+

Communication SimLink (entrée et sortie), port IR, sortie trigger 12 V, 2 ports Erthernet, 2 antennes Wi-Fi, liaison Bluetooth AptX

Entrées 2 analogiques sur RCA dont une Phono MM/MC, analogique XLR, 4 audionumériques (optique, coaxial, AES/EBU, USB), 4 HDMI

Sorties 2 préamplis sur RCA et XLR, analogique fixe sur RCA, HDMI ARC, prise casque jack 6,35 mm

Dimensions 429 x 89 x 366mm

Poids 10 kg

 

Ampli de puissance 330A

Puissance 2 x 125 watts sous 8 ohms, 2 x 250 watts sous 4 ohms, 400 watts sous 8 ohms en mode ponté

Alimentation transformateur de 400 VA

Entrées XLR et RCA

Dimensions 429 x 89 x 356

Poids 15 kg

 

Retour