Streaming video

Streaming [Partie 7]

14/06/2019
Streaming vidéo

Voilà plusieurs mois maintenant que nous faisons le tour des solutions de streaming pour les fans de musique. Mais comme le streaming rime aussi avec film et série, nous avons décidé d’y consacrer notre dernier chapitre. On compte ainsi de plus en plus d’acteurs, et des acteurs de plus en plus importants, nous pensons notamment à Disney, Warner ou encore Apple qui ont annoncé travailler sur des projets respectifs et qui s’ouvriront au public d’ici 1 an.

Nous avions passé en revue les services de streaming audio, attardons-nous cette fois-ci sur les services vidéo. Si le marché n’est aujourd’hui pas des plus concurrentiels, on y retrouve tout de même des acteurs forts comme Canal+ en France ou Netflix preque unique service international. Aussi étonnant que cela puisse paraître, si les géants du cinéma n'ont pas encore pris leurs cartes en mains, d'autres plus petits l'ont fait. On pense notamment à l’INA qui propose de s’abonner pour consulter ses archives, pas moins de 20 000 programmes tout de même ! Les nostalgiques de la télé françaises apprécieront. 

Attention, nous distingons bien ici la VOD – principe de location à l'unité – du streaming ouvrant les portes d’un catalogue via abonnement mensuel.

 

Note : Certains ont tout juste annoncé leur service, nous pensons notamment à Disney, Warner ou encore Apple, nous reviendrons mettre à jour leurs données après leur annonce

 

 

 

 

Netflix est dans le secteur de la location vidéo depuis plus de 20 ans maintenant. On ne le sait pas forcément, mais avant d’être le grand nom du streaming que l’on connaît aujourd’hui, l’entreprise américaine louait des cassettes vidéo – ahhh la pré-histoire de la TV – puis des DVD.

En 2007, la marque a été la première à imaginer la consommation vidéo d’aujourd’hui, celle du streaming. Rappelons pour comparaison que Spotify a vu le jour en 2006. Et tout comme le modèle des services de musique en ligne, les abonnements proposés sont directement liés à la qualité de l’image. Du 720p dès 7.99€/mois pour l’offre Essentiel, HD en 1080p à 10.99€/mois pour le standard et de l’UltraHD pour les abonnés premium à 13.99€/mois.

Ces abonnements donneront également le droit de visionner en simultané sur respectivement 1, 2 ou 4 écrans suivant que l’on choisit le premier, le second ou le plus cher des trois. Ce modèle économique se démarque du streaming où où il existe des abonnements famille. Ici pas besoin de débourser plus à partir du 2e abonnement. Merci Netflix de penser à toute la famille !

Chacun des abonnements est à l’essai pendant 30 jours, parfait si l’on ne connaît pas les séries et types de films mis en ligne par Netflix. Notons également que si l’américain propose du contenu sous licence, les séries et films les plus mis en avant sont les contenus originaux. On pense notamment à House of Cards, Stranger Things ou encore Black Mirror. Chaque saison, le service semble nous proposer une nouvelle série originale qui tient en haleine un large public. Il va même jusqu’à innover dans Black Mirror avec un épisode interactif où le spectateur décide des décisions des personnage.

À noter que Netflix est le seul service qui nous confirme la possibilité d’écouter certains films et certaines séries en audio 5.1. Un avantage certain pour le service américain qui plaira à tous les possesseurs d’une installation home cinéma !

 

Update 20.06.2019 : Netflix a mis à jour ses tarifs. Si l'offre Essentiel n'a pas bougé, les formules Standard et Premium sont passés respectivement à 11.99€/mois et 15.99€/mois.

 

 

 

 

Canal+ est un grand acteur de la télévision française, depuis toujours ancré dans la télévision à péage et la VOD. C’est sans surprise que le groupe s’est positionné avec une offre de streaming pour accéder à son large catalogue quand on le souhaite. 

L’offre Canal+ se distingue de son rival américain avec un prix agressif en très haute résolution dès son premier abonnement. Une très bonne nouvelle puisque de fait, la seule limitation sera le débit internet. Avec le déploiement de la fibre en France, on pourra accéder à l’UltraHD sans revoir son budget streaming. Seule différence entre les 3 abonnements (6.99€/mois, 9.99€/mois et 11.99€/mois), il sera possible d’accéder à son compte mycanal simultanément depuis 1, 2 ou 4 écrans.

Pour ce qui est du catalogue, Canal+ nous propose des séries étrangères bien sûr, mais françaises aussi à la différence de Netflix. On trouvera ainsi X-files, Dexter ou la série 24 aux côtés d’Engrenage ou encore Versailles. Malgré ce qu’avance Netflix en termes de chiffres, Canal+ n’a pas à rougir face à l’américain avec 5000 films ou épisodes annoncés face aux 5700 outre-Atlantique.

L’accès hors connexion dont on profite sur Spotify ou Tidal par exemple est aussi présent dans la vidéo, Canal+, tout comme Netflix d’ailleurs, propose d’enregistrer son film pendant que la tablette est connectée à internet pour pouvoir en profiter lors d’un voyage par exemple. Attention cependant, suivant la qualité d’enregistrement, l’espace disponible sur la tablette sera très rapidement saturé.

  

 

 

 

Inutile pour nous de présenter YouTube, qui ne le connaît pas ? C’est la plus grande plateforme de streaming au monde pour des vidéos en tout genre. Nous allons nous intéresser à YouTube Premium, la version de vidéos par abonnement pour concurrencer Netflix du service de Google. Il s’agit d’un service payant donnant accès à tout YouTube bien sûr – sans publicité cette fois-ci ! – mais aussi à son catalogue de contenu original exclusif, le tout pour 11,99€/mois.

Malheureusement, malgré sa force de frappe, Google n’est pas encore vraiment au niveau de Netlfix sur la popularité de ses séries. Des titres comme Re:set, Mind Field ou encore Origin sont encore très peu connus. Assez étonnant de la part du géant du web qui a tout de même pour habitude d’être dans le peloton de tête. Peut être que l’arrivée prochaine d’Apple fera bouger les choses ?

Pour ce qui est des abonnements, YouTube Premium n’en a que deux selon que vous souhaitiez la possibilité de visionner sur plusieurs écrans en simultané ou non. Pour la qualité, elle sera automatique en fonction de votre débit, d’une résolution de 240p à 2160p (UltraHD).

Notons qu’en s’abonnant à YouTube Premium, on accède à YouTube Music et Google Play Music et donc à la musique illimitée – sans publicité – avec la possibilité pour YouTube depuis un smartphone de continuer à lire la musique même lorsque l’écran est éteint. En ce sens, YouTube Premium et Amazon Prime Video se ressemblent, en s’abonnant, on accède à plus de services que la vidéo.

 

 

 

 

On ne va pas se mentir, Amazon veut être leader dans tous les marchés fructueux, le streaming vidéo en fait largement partie. Mais le modèle qu’a choisi Amazon est – bien que similaire - plus avancé encore que celui de Google, entièrement basé sur son service de vente en ligne.

En s’abonnant à Amazon Prime, on accède à la livraison gratuite en 1 jour ouvré (voire le soir même dans certaines villes), aux offres avant même qu’elles ne soient publiques, mais également à Amazon Prime Music. Un « package » qui permet de profiter de tous les services Amazon pour seulement 49€/an ou 5.99€/mois.

Pour ce qui est de la qualité vidéo, en tout les cas de sa résolution, Amazon ne limite rien et nous laisse accéder à la meilleure qualité vidéo disponible pour le film ou la série que l’on regarde. C’est-à-dire que si l’on profite d’un accès internet fibre, alors on visionnera des images UltraHD, dans le cas contraire, on se limitera au HD ou à la basse résolution

Amazon Prime Video est sans nul doute le service le moins cher du marché. Son point faible reste le catalogue largement devancé par Netflix ou Canal+. 

 

 

 

 

Petit français né d’Orange et Canal+, OCS offre un large catalogue de Films et de séries en première diffusion française, 24h après les États-Unis. La chaîne est notamment connue pour son partenariat exclusif avec HBO et la diffusion exclusive de séries en France.

Aucune qualité UltraHD ici, OCS se limite à la haute définition en fonction du débit internet, mais les films et séries sont visibles depuis 3 écrans simultanément pour que toute la famille profite de sa série préférée quand elle le veut.

OCS propose 2 abonnements, Le premier 100% digital est dédié au streaming pur à 9.99€/mois (c’est-à-dire pour le visionnage depuis un téléphone ou un ordinateur) alors que le second, à 11,99€/mois, donne accès aux 4 chaînes OCS sur la télé en plus du streaming en ligne. Chacun des abonnements est disponible avec 30 jours d’essai gratuits.

Pour ce qui est de l’utilisation, OCS propose une qualité maximum en HD – pas réellement un inconvénient si l’on est en ADSL – pour tous ses abonnements et le visionnage sur jusqu’à 3 écrans en simultané. 

 

 

 

 

Disney+ est l’un des trois services de streaming vidéo annoncés en début d’année mais qui ne verront le jour que dans quelques mois. On compte également Warnermedia et Apple TV+.

Pour le géant historique du dessin animé, la sortie est prévue pour novembre 2019. Nous avons à ce jour encore peu d’informations sur cette nouvelle offre si ce n’est qu’elle sera disponible dès 7$/mois (comptez 6.99€/mois en France lors du lancement).

Aucune surprise les classiques, mais aussi les derniers blockbusters Disney seront en exclusivité sur sa nouvelle plateforme. On pense notamment à Blanche Neige, Cendrillon, Le livre de la jungle pour les plus jeunes, mais aussi à la saga Star Wars désormais sous le pavillon de Mickey.

Nous ne savons pas plus de choses sur Disney+, l’abonnement sera ainsi sans publicité et on ne peut qu’imaginer un service proposant une qualité d’image HD et UltraHD selon les titres.

 

 

 

 

Apple avait iTunes – RIP – puis Apple Music, mais ne s’était jamais vraiment aventuré dans la vidéo, ce sera le cas dès la fin d’année 2019 dans plus de 100 pays. La France fera bien sûr partie du lot.

Aucun prix ni modèle économique n’a été divulgué par Tim Cook, mais il semblerait qu’un seul abonnement ne sera proposé. La firme de Cupertino a cependant donné une longue liste de collaborateurs afin de marquer le coup. De Steven Spielberg pour le fantastique à Oprah Winfrey pour des documentaires en passant par Jennifer Aniston ou encore Jason Momoa.

Apple TV+ sera disponible via l’application Apple TV bien entendu, mais il a été confirmé que le service sera disponible sur des plateformes partenaires - Samsung & LG en tête de liste - ou encore via les boîtiers Roku. Nous attendons encore plus d’informations sur la qualité vidéo d’Apple TV+ même si l’on s’attend à de l’UltraHD.

 

 

 

Le dernier arrivant dans la vidéo en ligne sera Warner. Prévu pour mars 2020, il y a fort à parier que le modèle colle aux talons de Disney. 

On retrouvera donc l’ensemble du catalogue Warner, de Justice League à Ça en passant par Godzilla, Autant en emporte le vent ou encore 2001 l’odyssée de l’espace. Des grands titres donc, avec toute la production récente ajoutée au jour le jour. Rappelons que HBO (aujourd'hui sur OCS) est une marque Warnermedia. L'avenir du partenariat HBO / Netflix sera peut-être à reconsidéré une fois ce service de streaming ouvert au public.

Deux choses sont sûres puisqu’annoncées par la firme, un premier abonnement sera accessible pour environ 17$/mois - plus que sa concurrence donc - alors qu’un second sera sans doute couplé à de la publicité. Pour le reste, réponse dans quelques mois.

 

 

 

Streaming audio & streaming vidéo : on fait le point

Il est intéressant de mettre en parallèle les modèles du streaming audio et vidéo. Les offres du streaming audio paraissent plus claires à comparer avec des tarifs croissants en fonction de la qualité audio uniquement (mp3, 16bit ou 24bits). En vidéo, les abonnements sont plus flous avec Netflix qui décompose ses offres en fonction de la qualité, mais aussi Canal+ qui offre la très haute résolution dès son premier prix.

D’un autre côté, le streaming vidéo – par nature plus gourmand en bande passante – vient rapidement flirter avec les limites de l’infrastructure réseaux. En France en 2018, le débit internet moyen était de 24Mb/s selon une étude M-Lab, or, Netflix recommande un débit de 25Mb/s minimum pour l’UltraHD quand Canal+ conseille 50Mb/s. Si le streaming devait un jour remplacer le Blu-Ray, il faudrait pour cela bénéficier d’un accès internet supérieur à 100Mb/s. Le Blu-Ray a encore de beaux jours devant lui.

Ensuite il est bon de noter également que contrairement à l’audio où l’on pourrait aujourd’hui remplacer sa bibliothèque locale par le streaming et profiter de la même qualité, le Blu-ray reste indiscutablement le meilleure support vidéo. Le contraste, la chrominance – la définition des couleurs – sont autant de paramètres que les abonnements « UltraHD » ne prennent pas en compte. Le seul paramètre vidéo pris en compte par les services de streaming – à quelques rares exceptions mentionnant le label HDR – est la taille d’image (1080pixels en HD, 4096 pixels en UltraHD). 

On pourra également noter qu’à la différence de l’audio, le streaming vidéo s’adapte au débit internet. C’est-à-dire que lorsque l’on regarde un film, l’ordinateur pioche en réalité dans plus d’une dizaine de versions du film en fonction du débit internet afin d’éviter l’arrêt de la vidéo, quitte à proposer une image inférieure à 720p alors qu’on est bel et bien abonné à la haute résolution.

 

 

 

Conclusion

L’arrivée de Disney et Warner sur le marché engendrera une certaine curiosité de la part du public, Netflix déborde de projets pour limiter cet impact et rester au-devant de la scène. On l’a vu récemment puisque Netflix a annoncé se lancer dans le jeu vidéo lors du salon E3 à Los Angeles avec l’adaptation de plusieurs séries pour les consoles de jeux ou encore par ses épisodes interactifs.

Si l’on devait résumer ce chapitre sur le streaming vidéo, nous dirions que selon vos habitudes le streaming est ou non la solution. Laissez-nous vous expliquer. Si les séries et les films sont pour vous l’occasion de voir les dernières sorties, que vous regardez de manière conséquente la TV et que vous aimez découvrir de nouvelles séries alors le streaming est une bonne option à moindre coût.

Si en revanche, vous aimez regarder les films dans de bonnes conditions – peut-être même avez-vous un système multicanal à la maison ? – et profiter du 7e art sous son plus beau jour, alors le blu-ray reste sans aucun doute la meilleure option. Le Dolby Atmos ou le son surround sont par exemple assez rare en streaming. Bref, si nous voulons faire court, ce sont ici 2 modèles différents, la quantité d'un côté face à l'expérience cinéma de l'autre. Aucune des deux n’est meilleure que l’autre a fortiori, votre choix découlera tout simplement de vos habitudes. Tout cela changera peut-être le jour où la qualité du streaming sera égale à celle du Blu-Ray, mais ne retenons pas notre respiration ! 

 

 

 

Partie 1 | La musique dématérialisée

Partie 2 | Les formats audio

Partie 3 | Dématérialiser sa musique

Partie 4 | Les services de streaming

Partie 5 | L'envers du décors : streaming & rémunération des artistes

Partie 6 | Streaming & système Hifi

Partie 7 | Streaming vidéo

Retour