deces-aretha-franklin

Aretha Franklin nous quitte

17/08/2018
- Respect -

Le moins que l’on puisse dire c’est qu’Aretha Franklin aura marqué un monde beaucoup plus large que celui de la musique. C’est bien par sa voix qu’elle sera devenue une icone internationale, icône de plusieurs générations le long de sa route.

Aretha Franklin se sera donc éteinte hier à l’âge de 76 ans, sous le signe de la musique et du féminisme. Tout commence à l’âge de 14 ans lorsqu’elle sort son premier album Song Of Faith aux notes Gospel. Bien que jeune, elle tire son expérience de la chorale de son père - pasteur - où elle était soliste et avec laquelle elle a tournée à travers les États-Unis.

C’est avec ce premier album qu’elle se fait remarquer par John Hammond, l'homme qui aura dévoilé Billie Holiday au monde. Il la fera changer de registre pour se tourner vers le Rythm’n’Blues, qu’elle ne lâchera plus jusqu’à sa disparition. Malheureusement, la relation n’est pas aussi productive qu'espérée, aussi bien pour la maison de disque que pour Aretha, elle décide ainsi de tourner la page.

 

 

S’en suivront alors ses premiers grands succès. En 1967, I Never Loved A Man (The Way That I  Love You) se classera numéro 1 et se vendra à plus d’un million d’exemplaires. La même année, elle reprend Respect d’Otis Redding, en détourne le message original et fera du titre un hymne au féminisme. Tout d’abord machiste - la musique raconte l’histoire d’un homme demandant le respect à sa femme lorsqu’il rentre après une longue journée de travail. Aretha Franklin y ajoute une vraie âme à seulement 20 ans et la chante pour demander le respect en tant que femme. La reprise est telle qu’Otis Redding dira qu’Aretha lui a enlevé Respect. L’année suivante, elle écrira Think avec des textes tout aussi forts de sens avec son mari de l’époque, Ted White. On reconnaît des similitudes à ces deux titres. Respect est épelé à de nombreuses reprises par le chœur - composée par les sœur d’Aretha -, dans Think, c’est le mot « Freedom » - liberté – qui est largement mis en avant.

Les années 80 et 90 seront des années de collaboration. Avec George Benson dès 1981, Keith Richard en 1986, George Michael en 1987, puis, en 1989, James Brown, Elton John, Whitney Houston pour l'album Through the Storm. 10 ans plus tard, c’est Lauryn Hill qui aura l’honneur de composer le titre principal de A Rose Is Still A Rose.

 

 

En marge de sa carrière, Aretha Franklin était aussi une icône du mouvement pour l’égalité des femmes, mais également pour la cause noire. Lors de son investiture, Barack Obama a ainsi invité la chanteuse à la voix d’or. Elle y interprètera My Country ‘Tis Of Thee et God Bless America. C’est la troisième fois qu’elle chantera à une investiture après Jimmy Carter (1977) et Bill Clinton 20 ans plus tard.

Malheureusement, les problèmes de santé commencent dès le début des années 2010 ce qui contraint la chanteuse à annuler ses tournées jusqu’à l’année suivante. Ceux-ci reviennent en 2017, la contraignant à nouveau à prendre la dure décision de mettre un terme à sa carrière pour, dit-elle, se concentrer sur ses petits-enfants. En guise d’adieu, elle enregistrera un dernier album avec le Royal Philarmonic Orchestra dans les studios d’Abbey Road à Londres.

Aretha Franklin nous quittera ainsi le 16 août 2018 après une longue vie en musique et de lutte pour l’égalité, avec un palmarès de reconnaissances des plus marquants :

 

•    Première femme intrônisée au Rock And Roll Hall Of Fame

•    Seconde femme intronisée au British Hall Of Fame

•    Première femme à compter 100 titres au classement Hot R&B/Hip-Hop

•    Élue meilleur(e) chanteur(-se) de tous les temps par le magazine Rolling Stones

•    Son interprétation de Respect est classée 5e chanson de tous les temps par le magazine Rolling Stones

•    Médaille présidentielle de la Liberté (plus haute distinction civile américaine)

•    Médaille Nationale des Arts

 

 

 

Retour