service de streaming

La musique dématérialisée [partie 4]

26/02/2019
Bien choisir son service de streaming

Voilà notre 4e volet sur la musique dématérialisée. Maintenant que nous avons débroussaillé un peu la « démat’ », il est temps pour nous de nous intéresser au cœur du sujet, ce pourquoi nous avons fait tous les billets jusqu’à aujourd’hui, les services de musique en ligne.

Ils sont de plus en plus représentés sur le marché, on entend beaucoup parler de Spotify et de Deezer, ce sont de loin les plus populaires en France, mais que proposent-t-ils ? Sont-ils à la hauteur de nos systèmes ? On a tout décortiqué pour que le choix soit le plus simple du monde pour vous.

Dans ce dossier, nous allons voir les spécificités entre les différents services. Certains d’entre eux sont explicites sur la qualité de leur musique, d’autres se cachent allègrement. Ici, nous ne prendrons en compte que la qualité audio et le prix des abonnements. La prise en main étant subjective, nous laissons à chacun le soin de se faire une idée. Enfin le contenu des catalogues peut également être un point intéressant à approfondir, surtout si vous écoutez beaucoup de jazz ou de musique classique. Qobuz est historiquement plus fourni dans ces genres, mais l’écart se réduit de jour en jour.

 

SPOILER ALERT : Si vous ne trouvez pas facilement la qualité audio sur le site internet du fournisseur, la qualité n’est probablement pas au rendez-vous.

 

 

 

Spotify - 2006

 

Spotify est le pionnier du streaming audio dans les pays occidentaux. Arrivé premier sur le marché au printemps 2006, il proposait pour la première fois de louer sa musique et de l’écouter à distance depuis ses serveurs suédois. Un nouveau concept donc après l’hégémonie du CD. Le concept fait couler beaucoup d’encre, les consommateurs sont-ils prêts à louer pour écouter de la musique ?

 

Abonnements

15 ans plus tard il est évident que les utilisateurs sont friands de cette manière de consommer la musique, mais à quel prix ? Le premier abonnement est on-ne-peut plus abordable. Pour 0€/mois et contre quelques secondes de publicités entre ses musiques ainsi que quelques contraintes d’utilisation (limitation du changement des musiques par exemple), on accède à toute la bibliothèque de Spotify, plus de 40 millions de titres. On pourra supprimer les publicités et retrouver le contrôle complet de ses musiques pour seulement 9,99€/mois, c’est l’abonnement le plus répandu sur le marché. Si plusieurs personnes dans le foyer souhaitent utiliser Spotify simultanément, un compte famille autorisant jusqu’à 6 membres est disponible pour 15€/mois.

 

Qualité audio

Nous sommes désolés, mais commencer par Spotify ne veut pas forcément dire commencer par le plus simple. Le service suédois est de loin le plus complexe lorsqu’il s’agit d’en définir sa qualité audio. Le bitrate, voire dans certains cas le format audio, est différent suivant que vous écoutiez depuis un ordinateur, un navigateur web, l’application ou encore ChromeCast. Et si l’on rajoute les différences de l’abonnement gratuit, on limitera également l’échantillonnage au minimum.

Une chose est sûre néanmoins, Spotify ne propose jamais une qualité supérieure à 320kbps des formats OGG Vorbis ou AAC. Les applications Mac, Windows, Android et iOS seront les seuls à monter aussi haut, les autres moyens d’écoute - ChromeCast et navigateur web - proposeront de l’audio à 256kbps maximum pour les abonnements premiums.

 

 

 

 

DEEZER (2007)

 

Premier français dans ce marché, Deezer n’est pas très loin de l’offre de Spotify, aussi bien au niveau de son catalogue - 53 millions de titres - que de ses offres. Si l’on écoute principalement des musiques pop, françaises ou américaines, alors l’un ou l’autre ne devrait pas être décisif.

 

Abonnements

Comme dit plus haut, on retrouve les offres de la concurrence chez Deezer. Une offre gratuite avec diffusion de publicités entre les musiques, un abonnement prémium pour les supprimer et offrir l’écoute hors ligne à 9,99€ et une possibilité d’ajouter jusqu’à 5 comptes supplémentaires pour un abonnement Famille à 14,99€.

On notera qu’à la différence de Spotify, il sera possible de profiter d’un rabais sur votre offre si vous êtes étudiant (4,99€/mois), ou si vous choisissez l’offre annuel (99€ au lieu de 119,88€).

Mais c’est bien le petit dernier arrivé au catalogue en 2016 qui nous intéressera et différenciera Deezer d’une certaine concurrence : l’offre HiFi. Certes le catalogue est moins fourni à ce jour - 36 millions de titres - mais force est de constater qu’il est disponible pour profiter d’une qualité CD contre un loyer de 19,99€ mensuels. Merci Deezer !

 

Qualité audio

Pour ses comptes non HiFi, Deezer a fait le choix du mp3. Limité pour l’offre gratuite, les abonnés premiums pourront choisir la qualité, de 64 à 320kbps. L’abonnement HiFi bien sûr propose des fichiers FLAC en 1 411kbps. Attention cependant, les fichiers disponibles hors ligne sont quant à eux téléchargés en mp3 320kbps afin de limiter l’espace nécessaire dans votre téléphone.

 

 

 

 

SoundCloud - 2007

 

SoundCloud est un service unique sur le marché à cela que l’allemand ne rentre pas lui-même les musiques avec l’accord des maisons de disque, mais qu’il laisse les artistes uploader leurs fichiers audio et les mettre à disposition de ses utilisateurs. On se retrouve alors ici avec l’un des plus grands catalogues avec 120 millions de titres. Un concept très intéressant qui a permis à de nombreux artistes de tester leur musique avant de les inclure dans leur prochain album. Le retour des fans est instantané par les commentaires sur les playlists. Et oui, SoundCloud autorise les commentaires, une idée peut-être prise du géant de la vidéo sur internet, mais qu’il est le seul à avoir intégré à son service.

 

Abonnements

Le business model chez SoundCloud - tout du moins pour l’auditeur - est assez simple. Une offre gratuite avec publicité pour s’accorder avec sa concurrence, une offre payante à 5,99€ pour supprimer les publicités ou encore accéder à l’écoute hors ligne et enfin une seconde offre payante à 9,99€/mois pour l’accès à un catalogue de 30 millions de titres premiums avec - ouvrez les guillemets - de l’audio haute qualité… Nous y reviendrons dans un instant.

 

Qualité audio

À première vue, on imagine qu’un service qui permet aux artistes d’uploader leurs musiques sera clément sur la qualité. Ce serait s’y méprendre et donner trop peu de crédit à leur département marketing. Les services gratuits et à 5,99€/mois proposent les musiques au format AAC en 128kbps. L’offre haut de gamme à 9,99€ avec de l’audio « haute qualité » monte en réalité la résolution à 256kbps. Haute qualité… Vraiment SoundCloud ?

Pour se dédouanner, le service marque noir sur blanc que l’AAC en 256kbps est équivalent au mp3 à 320kbps. Pour rappel, un débit équivalent au CD est de 1 411kbps, on est donc ici à une résolution 5,5 fois inférieure. On vous laisse faire les calculs pour de la haute résolution…

On pourrait croire que les artistes sont à blâmer pour la qualité des fichiers uploader. En réalité, SoundCloud encode et limite la résolution automatiquement lorsqu’une musique est mise sur ses serveurs, sans aucun doute pour éviter d'arriver à saturation. On peut comprendre, mais n’essayons pas de mentir à l’auditeur sur la qualité audio. Des fichiers AAC en 256kbps ne sont pas des musiques haute qualité.

 

 

 

 

Qobuz - 2007

 

Qobuz est l’un des services de streaming les plus répandus chez les auditeurs soucieux de la qualité audio en ligne. Petit français face aux géants étrangers, l’ensemble de son catalogue est pourtant bien en avance sur la majorité de ses concurrents puisque disponible en qualité CD et une partie en haute résolution. Lorsque Qobuz est arrivé sur le marché, il était le premier à en proposer autant, et cela aura duré plusieurs années !

Autre particularité de Qobuz, on a la possibilité d’acheter ses musiques ou ses albums au format de son choix - et suivant le prix payé bien entendu - et de les enregistrer sur son ordinateur. Il est très important de rappeler que les écoutes hors ligne ne sont pas des achats. Lorsque vous résiliez votre abonnement, les enregistrements hors ligne disparaissent. Lorsque vous achetez la musique, même après l’arrêt de votre abonnement, vous pouvez continuer à écouter et télécharger vos musiques achetées.

 

Abonnements

Les abonnements Qobuz se sont vues modifiées il y a quelques semaines à peine. Nous avons aujourd’hui un abonnement Premium à 9,99€/mois pour s’aligner avec le reste du marché, un abonnement HiFi pour le streaming en qualité CD à 19,99€/mois, un troisième - Studio - qui monte la qualité de streaming en haute résolution - vraiment cette fois-ci. SoundCloud si tu nous écoutes… - pour 24,99€/mois. Enfin l’abonnement Sublime+ fait la part belle aux utilisateurs qui non seulement désirent écouter leurs musiques en ligne, mais également procéder à des achats d’albums avec des tarifs préférentiels. Pour 300€/an on écoutera en illimité le catalogue de plus de 40 millions de musiques en qualité CD et 170 000 titres en haute résolution et on pourra acheter à prix préférentiel les albums de son choix.

Notons également que ces abonnements sont plus accessibles si vous choisissez un loyer annuel.

 

Qualité audio

En préambule, nous vous disions que si la qualité audio était cachée, alors ce n’était peut-être pas bon signe, Qobuz en est le parfait contre-exemple. Leader depuis le premier jour en termes de qualité audio, le service français le fait savoir et l’écrit en GROS. L’abonnement Premium propose des mp3 en 320kbps, HiFi en FLAC à 1 411kbps (équivalent 16bits - 44.1kHz), Studio et Sublime+ loin… Très loin devant la concurrence en FLAC jusqu’à 9 216kbps (équivalent 24bits - 192kHz) !

Le streaming 24bits – 192kHz est aujourd’hui unique sur le marché mais attention avant de vous abonner, vérifiez votre débit internet pour éviter d’éventuelles difficultés de lecture. De tels fichiers sont très volumineux et exigent une large bande passante.

 

 

 

 

Amazon Music - 2007

 

Le géant américain de la vente en ligne veut être présent - et leader commercial - dans tous les marchés de consommation, aucune surprise donc à ce qu’il veuille proposer une offre de streaming. N’attendez pas de qualité suprême ici, par contre si vous avez un abonnement Prime ou si vous avez à la maison un appareil echo, alors vous bénéficierez d’avantages privilèges.

 

Abonnements

Amazon ne veut pas perdre de part de marché, il s’aligne donc avec la concurrence et propose un abonnement Music gratuit. Mais il n’en perd pour autant pas le nord, le service est gratuit… pour les abonnés Prime uniquement (vous avez dit gratuit ?). On se limitera ici également à seulement 2 millions de musiques en écoute.

Ensuite, les personnes ayant un appareil echo - écosystème connecté d’Amazon - à la maison pourront profiter d’un prix doux de 3,99€/mois. L’utilisateur aura alors accès au catalogue complet de plus de 50 millions de titres mais l’écoute sera néanmoins limitée à ce seul appareil echo.

On retrouvera ensuite les abonnements Premium et Famille identiques à Spotify pour 9,99€ et 14,99€ mensuels - ou 99€ et 149€ annuel si vous êtes abonné Prime.

 

Qualité audio

Hasard de la description, Amazon arrive après Qobuz et ce ne sera pas flatteur. L’américain propose ses musiques - peu importe l’abonnement choisi - en mp3 au débit de 256kbps.

 

 

 

 

Google Play Music - 2011

 

Après que Spotify et autres Dezeer ont établi la nouvelle consommation de la musique, les géants ont vite voulu prendre le pas. Pour ce qui est de Google, on aurait pu s’attendre à un service via YouTube déjà leader de la vidéo en ligne, mais pour des raisons évidentes de droit d’auteur, la firme de Mountain View lui a préféré Play Music et son catalogue de 40 millions de titres.

 

Abonnements

Google fait dans la simplicité. Avec seulement 2 abonnements, on ne s’y perdra pas. L’abonnement principal à 9,99€/mois accorde 1 accès aux musiques, le second – Famille – accorde jusqu’à 6 comptes simultanés pour 14,99€/mois. Difficile de rendre le choix plus aisé pour l’utilisateur.

 

Qualité audio

En termes de qualité audio, Google ne cherche pas vraiment à se différencier. Du mp3 en 320kbps, tout ce qu’il y a de plus banal. On notera tout de même qu’il est possible d’uploader jusqu’à 20 000 musiques pour les retrouver plus tard sur un autre appareil par exemple et ce, dans la qualité d’upload, jusqu’à 1 411kbps.

 

 

 

 

Tidal - 2014

 

Avec Tidal, il y a de quoi parler. Propriété d’un collège d’artistes, on peut s’attendre à ce que ce service américain soit plus regardant de la qualité audio proposée et des revenus tirés des écoutes – et oui, n’oublions que si la musique est pour nous un plaisir d’écoute, il n’en reste pas moins le gagne-pain des artistes. Côté qualité audio, Tidal ne déçoit pas, nous traiterons le second point dans notre prochain article. 

Alors que l’américain avait dévoilé son service en qualité CD dès les premiers jours, il a agrandi son catalogue pour aller plus loin en proposant des fichiers Master grâce à une technologie nouvelle, le MQA. Notons qu’il aura fallu attendre 7 ans pour qu’un autre service que Qobuz ne propose une qualité CD, et presque 10 ans pour la qualité HiRes.

Petite particularité de Tidal, il est possible de visionner des clips vidéo en HD tout en écouter la musique, sans sur-coût pour l’utilisateur.

 

Abonnements

C’est peu connu, mais Tidal propose comme tout le monde un abonnement Premium à 9,99€/mois. La raison pour laquelle cet abonnement est méconnu vient tout droit de sa communication qui tourne exclusivement sur la qualité CD que propose Tidal avec son abonnement HiFi à 19,99€.

Les étudiants et les familles de mélomanes trouveront leur compte avec des tarifs préférentiels. Les étudiants pourront créer leur compte à moitié prix, les familles pourront quant à elles, donner plusieurs accès à leurs membres. Il en coutera 14,99€/mois pour l’abonnement Premium et 29,99€/mois pour l’offre HiFi. 

 

Qualité audio

Tidal a choisi les formats AAC, FLAC et MQA pour ses musiques. Les abonnés Premiums profitent de musiques en ACC à 320kbps alors que les utilisateurs HiFi bénéficient du FLAC à 1 411kbps et de la haute résolution depuis un lecteur compatible MQA à 4 608kbps (équivalent 24bits – 96kHz).

Nous devons vous prévenir, si vous n’avez pas lu notre article sur les différents formats audio, le MQA a cette particularité qu’il doit être lu depuis un lecteur et un DAC compatibles pour atteindre la haute résolution mise en avant. Dans le cas contraire, il n’en sortira que de la qualité CD.

Heureusement, les fabricants de matériel HiFi ont rapidement intégré le décodage MQA à leurs lecteurs réseaux et DAC. Si jamais vous n’êtes à ce jour pas équipés, rassurez-vous l’application de bureau de Tidal et l’application Android sont capables de traiter les fichiers MQA pour vous offrir une qualité hors pair.

 

 

 

 

Apple Music - 2015

 

Tout comme Google – bien qu’un peu plus tard – Apple a souhaité s’imposer sur le marché du streaming. Si la marque à la pomme ne se démarque pas nécessairement par son offre, elle bénéficie cependant d’une communauté importante et très fidèle qui la suivra – presque – où elle ira.

Abonnements

La philosophie d’Apple a toujours été la même, aller droit au but, faire à la simplicité. On retrouve ainsi un abonnement premium à 9,99€/mois décliné pour la famille et permettant d’ajouter jusqu’à 5 comptes supplémentaires (14,99€/mois), et pour les étudiants (4,99€/mois), donnant accès à plus de 50 millions de titres en ligne. Simple et efficace.

 

Qualité audio

Sans grande surprise, Apple fait confiance au format AAC pour ses musiques. On se limitera donc à l’AAC 256kbps pour la firme de Cupertino. En regardant Apple et Google, on pourra regretter que les géants ne fassent pas office de leader dans notre marché… Ils emmèneraient beaucoup de monde avec eux et inciteraient la concurrence à faire de même… C’est dommage.

 

 

 

 

YouTube Music - 2015

 

Le petit dernier est disponible depuis prêt de 4 ans aux États-Unis mais son arrivée en France s’est faite attendre plusieurs années. Comme nous le disions en description du service Google Play Music, on pouvait s’attendre à ce que Google tire profit de YouTube et sa collection de musique à faire rougir n’importe quel autre. C’est maintenant chose faite.

Concrètement, l’application YouTube Music supprime les publicités (sur l’application Music uniquement), autorise l’écoute hors ligne et l’écoute en arrière-plan. On peut maintenant éteindre l’écran ou changer d’application tout en continuant d’écouter la musique, bienvenu en 2019…

 

Abonnements

Les personnes utilisant Google Play Music ont automatiquement accès à YouTube Music sans dépenser 1€ de plus. Si en revanche vous souscrivez pour la première fois, il faudra prévoir 9,99€/mois.

Bien sûr, YouTube étant un service de vidéo et Google jouant sa carte de géant, on pourra bénéficier de YouTube Music au sein d’un abonnement regroupant d’autres services (comme par exemple la suppression des publicités sur le site traditionnel de YouTube et l’accès à du contenu original) pour 11,99€/mois.

 

Qualité audio

On a les défauts de ses qualités. YouTube Music profite du catalogue YouTube, mais il profite également de sa – pauvre – qualité audio. Impossible d’avoir plus que l’AAC en 256kbps.

 

 

 

 

Nous avons repris chaque service dans ce tableau récapitulatif afin de rendre l'analyse plus aisée. On note que tous les services proposent un abonnement à 9,99€ donnant accès à des musiques illimités en basse qualité. Se démarquent - et de loin - Qobuz et Tidal avec leur haute résolution, puis suivant le choix que vous faites, l'accès aux téléchargement à prix réduit et aux vidéos en haute définition.

 

 

 

S’il on devait porter un jugement sur ces abonnements, nous dirions qu’il est triste en 2019 de ne toujours compter que 3 acteurs proposant une qualité CD au sein de ses services. Les géants que sont Google et Apple pourraient donner le la et inciter la concurrence à les suivre. Mais il semblerait que le marché de l’audio n’est pas assez lucratif pour suivre les bons élèves Tidal et Qobuz.

Si l’on regarde les estimations de part de marché, on constate que les consommateurs ne se tournent pas vers les services de qualité malheureusement. Il y a cependant fort à parier que si la loi obligeait chacun des acteurs à spécifier clairement la qualité audio proposer, les consommateurs se tourneraient vers d’autres options. Encore une fois, tous les services de streaming proposent un abonnement à 9,99€/mois, certains cependant vous permettront plus tard d’évoluer vers des souscriptions de meilleure qualité tout en conservant vos artistes, albums et playlists enregistrés. Nous ne pouvons que vous inviter à bien choisir avant de vous abonner. Dans le prochain article, nous appuierons un peu plus ce choix en regardant l’envers des offres et le business model du point de vue des artistes, parce que rappelons-le, sans artiste, la musique n’existerait plus !

 

On peut tout de même se réjouir, sur tous les acteurs présents à ce jour, nous avons la chance de compter 2 acteurs français soucieux de la qualité audio. Cocorico ! Deuxième bonne nouvelle, en vous rendant dans l’un des points de vente HIFI Group, nous pourrons vous proposer 3 mois d’essai gratuit à l’abonnement HiFi de Tidal ou 1 mois à Qobuz.

Avec ces accès gratuits, vous pourrez profiter de musiques de qualité sur votre système HiFi. Nous rappelons que de très nombreuses marques sont partenaires à la fois de Tidal et de Qobuz et ont intégré leurs services dans leurs lecteurs réseaux. 

 

 

Partie 1 | La musique dématérialisée

Partie 2 | Les formats audio

Partie 3 | Dématérialiser sa musique

Partie 4 | Les services de streaming

Partie 5 | L'envers du décors : streaming & rémunération des artistes

Partie 6 | Streaming & système Hifi

Retour