photo-1453090643118-eae60f5bc58a

Le vinyle

06/10/2016
Objet tendance et vintage

Né en 1946 aux États-Unis et commercialisé à partir de 1948, le vinyle a fait son retour il y a quelques années maintenant en Europe et Outre-Atlantique. Bien plus qu’un objet rétro et loin d’être ringard comme l’est devenu la cassette (ou même le CD), le « disque microsillon » a même retrouvé sa place d’honneur sur les étagères des collectionneurs et une nouvelle place dans le coeur de ceux qui étaient trop jeunes pour avoir connu son apogée.

 

Pourquoi donc ? Les amateurs de musique, ceux que l’on peut appeler les mélomanes, n’ont en réalité jamais vraiment abandonné les gros disques noirs… Ils se sont, pour les plus connaisseurs du sujet, même lancés dans des collections. Bien moins pratique que le format MP3, plus cher et plus demandeur de place que le CD, le vinyle a encore pourtant bien un avenir devant lui. Adorés notamment des anglais et des américains, il séduit aujourd’hui une plus grande majorité de personnes en France également. Les 20-40 ans sont maintenant la cible privilégiée de ce marché de niche. C’est d’ailleurs un des objets de prédilection de certains DJ ou autres rappeurs. Les solutions d’équipement sont nombreuses, varient à tous les prix et se sont adaptées aux « nouvelles technologies ».


C’est cool, c’est tendance, c’est inter-générationnel et ça va surtout plus loin que sa fonction première : on chine parfois ou on découvre les rayons d’un magasin qu’on ne connaissait pas d’autres fois, on trouve la perle, on écoute le disque via une platine vinyle qui est en soi un très bel objet, on expose les pochettes comme des objets de décoration, on apprécie ces moments d’écoute à l’état presque pur.

Bref, le vinyle est un objet culte, tout simplement, qui laisse le temps passer sur lui comme si de rien n’était et qui ne prend pas une ride.

Retour