Écoutes dématérialisées, vinyles...

10/04/2018
Découvrez en plus sur ces écoutes

Aujourd’hui on mêle hifi vintage et hifi pratique, vinyle ou "démat", comment faire son choix ?

Les écoutes "démat" prennent de plus en plus de place, sont très accessibles et populaires grâce aux services de streaming par exemple, et celles sur vinyle redeviennent au goût du jour !

On débute par les écoutes "démat" !
Vous pensez qu'elles ne peuvent pas être de bonne qualité ? Détrompez-vous !
Rendues possible par exemple par le service de streaming Qobuz qui offre un abonnement « Sublime » ou « Sublime + » avec des fichiers « Hi-Res » en 24 bits. Tidal permet aussi des écoutes en haute-définition avec ses fichiers MQA qui restituent vos titres également en 24 bits. Pour bénéficier d’écoutes haute définition, il vous faudra le matériel approprié, avec un ordinateur, téléphone ou tablette, un DAC, compatible 24 bits nottament ou compatible MQA pour Tidal. Ici le DAC joue un rôle important, il permet de convertir le signal de votre musique en analogique, c'est à dire convertir le signal composé de "0" et de "1" en courant électrique.
Le but des fichiers haute-définition est d'obtenir une restitution parfaite en compressant ou non les fichiers audio sans perdre en qualité et en gardant une bande passante intacte pour ne pas détériorer l’enregistrement initial et le restituer très fidèlement. Par exemple le format FLAC permet une compression sans perte de données et en qualité CD ou haute définition, à l'inverse du format MP3 qui compresse un fichier, mais avec perte de données.
En couplant donc fichiers haute définition et éléments de système performants de la source jusqu’aux enceintes sans oublier le câblage, on peut atteindre des sommets !

Passons maintenant à une écoute plus traditionnelle de source analogique : le vinyle.
À la différence des écoutes sur CD ou les écoutes dématérialisées, le vinyle n’utilise lui pas de DAC. Les vinyles étant par nature un support analogique, la conversion en analogique n'est pas requise à l'inverse d'une source numérique. Le fait de supprimer cette phase dans le trajet du signal évite une étape délicate - et souvent à double tranchant - des systèmes numériques.
Le vinyle offre plus de chaleur et d’authenticité lors de vos écoutes. En plus de la partie musicale, il y a tout un protocole pour écouter ces disques, le sortir de la pochette, le placer sur la platine, manipuler le bras puis jouer votre morceau.

Certaines marques de vinyles travaillent dans le but d'offrir la restitution la plus parfaite.
Par exemple, les vinyles MoFi pourront restituer vos titres avec brio ! En effet, la marque utilise seulement des enregistrements originaux et non remastérisés. Les vinyles utilisés sont également d’une très bonne qualité car ils sont vierges et robustes avec un poids de 180g, ce qui fait une grance différence avec la plupart des vinyles qu’on trouve aujourd’hui. Évidemment ces disques prennent de la place et il faudra investir dans une bibliothèque pour en faire la collection. 

Pour conclure, ces deux écoutes sont bien différentes et se dégage du vinyle une véritable aura qui ravit de nombreux passionnés aujourd’hui encore ! Les écoutes dématérialisées sont, elles, plus à l’air du temps, vous aurez la possibilité d’écouter plus de 50 millions de titres du bout des doigts.

Retour